Notre histoire

« L’histoire de Textile du Maine s’est faite grâce à une équipe de grands professionnels, c’est une affaire de famille ! Sans ces hommes et ces femmes qui ont su, savent, grâce à leurs nombreux talents relever tous les défis, l’atelier ne serait pas ce qu’il est… Les compétences variées et précieuses de nos collaborateurs, techniciens et artisans rejaillissent sur tout l’atelier. Les valeurs et la grande fidélité de tous sont le socle sur lequel s’appuie Textile Maine ! »

Sylvie Chailloux, fondatrice

Quand l’aventure commence

Pour Sylvie Chailloux, fondatrice et codirigeante de Textile du Maine, tout a commencé en 1984… Comptable de métier, rien ne la destinait à l’univers de la mode ! Ce fut le hasard, alors qu’elle travaillait au service de gestion d’une entreprise aujourd’hui disparue, qui lui ouvrit la route. C’est dans cet atelier, au fil des mois, qu’est née sa fascination pour la confection. La magie du beau opérait et, « le soir », dit-elle : « je bidouillais avec deux trois bouts de tissu. » Il ne lui en fallut pas plus pour créer Textile du Maine.

 

Bravant tous les défis l’entreprise a démarré avec sept pionniers. Le Jersey coupé-cousu était sa grande spécialité et est resté l’une de ses spécificités. Le stretch fut l’une de leurs premières audaces ! À une époque où le travail de l’élasthanne était encore redouté, car peu maîtrisé, Sylvie Chailloux et son équipe ont choisi de vaincre les obstacles coûte que coûte. C’est avec cette volonté de dépassement et du « tout possible » qu’est née Textile du Maine. L’entreprise a tout naturellement grandi et a su, pour s’adapter au marché, développer des compétences complémentaires, offrant, entre autres, lingerie, corsetterie et produits balnéaires.

Un façonnier du précieux

Ce savoir-faire d’excellence était devenu une passion, un but, un idéal, il fallait le faire vivre ! Forte de son expérience et de sa farouche volonté de trouver des solutions techniques aux problèmes les plus ardus, Sylvie Chailloux a très vite hissé Textile du Maine au rang des ateliers de référence. Les maisons les plus prestigieuses se sont tournées avec confiance vers ses équipes hautement qualifiées et continuent de collaborer étroitement avec ce façonnier du précieux.

 

Cette passion pour les créations d’excellence s’étend au-delà de Textile du Maine, car Sylvie Chailloux a toujours cherché à préserver, protéger et transmettre ces savoirs traditionnels. Elle a su, grâce à un dévouement constant, entretenir un réseau vertueux d’entraide pour la propagation et la sauvegarde du Made in France. Porteuse de ce flambeau, elle est aujourd’hui présidente de Mode Grand Ouest depuis 2015.

… L’aventure continue …

Nicolas Tréhard codirige avec sa mère, Sylvie Chailloux, l’atelier Textile du Maine. Après une formation en logistique industrielle et en management, il travaille dans les statistiques et l’approvisionnement.

 

C’est en 2008 qu’il intègre Textile du Maine. Et même si cet univers de la mode, il le connaît bien, puisqu’il y a grandi, il lui a fallu franchir certaines étapes… apprivoiser le métier en passant par différents postes comme la comptabilité puis l’atelier et le contrôle de qualité des vêtements. Porté par les valeurs de l’atelier, il se tourne tout naturellement vers le management participatif, mettant au cœur de ses préoccupations la culture d’entreprise.

 

Passionné par l’informatique et les nouvelles technologies, il n’a de cesse de moderniser l’atelier et les outils de gestion.

 

Tout comme sa mère, Nicolas Tréhard a la passion du travail recherché, du beau, de la qualité, du geste précis, de l’excellence et du « tout possible ». C’est avec fierté qu’il codirige Textile du Maine